bool(true)

Emilie NotérisAlma Matériau

15.00 EUROS

Après avoir éprouvé les vertus d’un regard féministe et queer posé sur des formes de cinéma populaire dans son ouvrage La Fiction réparatrice, paru en 2018, Emilie Notéris revient nous présenter, cette fois-ci, une généalogie subjective de femmes artistes du XIXe au XXIe siècles, à travers les affinités et les résonances qui les unissent, affirmant les pouvoirs d’une lecture féministe et queer des pratiques artistiques. Elle y porte son analyse sur des œuvres réalisée par des femmes et la nécessité pour celles-ci de se constituer leur propre généalogie. Celles-ci proposent d’autres outils et d’autres raisons de créer, au sein d’une multitude d’histoires rhizomatiques. Ce faisant, l’autrice prend conscience que son analyse féministe reste inachevée si elle ne prend pas en considération les femmes artistes noires, leur histoire spécifique et les relations qu’elles entretiennent par-delà les diverses diasporas. Cet ouvrage, à la fois littéraire et analytique, esthétique et politique, est aussi une réflexion sur les nécessités de la recherche en art aujourd’hui : la volonté de dénaturaliser nos champs de vision et nos outils critiques, de faire attention à ce qui est rendu visible ou maintenu invisible, et la nécessité de considérer la complexité des intersections entre race, classe, sexe et genre. De produire, enfin, une analyse de l’art non plus pour célébrer le passé, mais ouvrir des potentialités interprétatives au présent.

  • Emilie Notéris
  • Paraguay
  • Langue Français
  • Publication2020
  • Pages228
  • Format20 x 13 cm
  • ISBN9782918252665
remove item Délais de livraison
7JOURS
OUVRABLES

Lancement de Flisvos par Bernadette Mergaerts, le jeudi 24 juin 2021 Lancement d'Exercices de dessin 01 par Tim Colmant, le jeudi 3 juin 2021 Lancement

Votre panier
Sous-total 0 EUROS

Pour connaitre les coûts et delais de livraison, procédez au checkout

Votre panier