bool(true)

Claire TabouretClaire Tabouret

59.00 EUROS

Connue pour son approche figurative et engagée dont le corps est le sujet central, l’artiste Claire Tabouret nous présente sa première monographie. On y retrouve une large sélection de ses œuvres ainsi que des vues d’exposition. Son œuvre est accompagnée de deux textes critiques écrits par Anna Katherine Brodbeck et Annabelle Teneze, mais aussi de citations provenant des écrits de Jorge Luis Borges, Alice Neel, George Bataille, Marguerite Yourcenar, Oscar Wilde et bien d’autres. Ces dernières ont été choisies par l’artiste pour ouvrir chacun des parties de ce livre.

Pour ma modeste part, le retour de la “peinture de chevalet” m’enchante. D’abord je ne comprenais pas tous les concepts du conceptuel, ensuite parfois lorsqu’on me les expliquait j’étais sidéré par leur indigence. Tout çà pour çà ! Aujourd’hui à nouveau les artistes-peintres sont comme des romanciers, ils représentent le monde. Et leur petite chanson, leur style, est ce qui fait leur intérêt. Bien entendu que les exégètes de tout poil, et même de plumes, nous donneront à voir leurs chemins et leurs spécificités. On en comprendra, et on en connaîtra, plus et mieux. L’essentiel néanmoins demeure cet aigle à deux têtes : d’une part le sentiment de proximité, la vibration, la capacité à se faire absorber au point que l’artiste devient l’interprète du regardeur (voilà exactement ce que j’aurais voulu peindre, ou écrire, ou chanter, ou photographier, etc.) et d’autre part, en contradiction seulement apparente, l’étrangeté, la puissance et le fait d’ouvrir des portes sur la psyché ou la vie du monde qui peuvent aller jusqu’au rejet (mais qui ne nous quitte plus l’esprit). Après Hockney, leur grand-père naturel, et avec la réussite posthume d’Alice Neel ou de Cathy Josefowitz, mais beaucoup d’autres, Elizabeth Peyton par exemple, ou Bacon et Lucian Freud, Claire Tabouret pointe le bout de son pinceau. Pas obligé d’être toujours d’accord avec Pinault, mais là oui. Sans doute faudrait-il aussi (répétons-le !) qu’il y ait moins d’argent dans le monde de l’art, parce que Tabouret comme d’autres avec tout cet argent elle semble parfois refaire, plutôt que de faire… Alors on ne peut pas toujours être en désaccord (quoi que) avec Pinault, mais là oui.

  • Perrotin
  • Langues Anglais Français
  • Publication2020
  • Pages312
  • Format30 x 22.5 cm
  • ISBN9791091539234

Lancement de A Magazine #1 curated by Martin Margiela (reprint), bientôt Lancement d'Exercices de dessin 01 par Tim Colmant, bientôt Rencontre avec Ryoko Sekiguchi pour la sortie de son nouveau livre Sentir aux éditions Jean Boite, bientôt

Votre panier
Sous-total 0 EUROS

Pour connaitre les coûts et delais de livraison, procédez au checkout

Votre panier