bool(true)

Edward Hopper et la modernité

12.00 EUROS

Ce livre est la retranscription d’une conférence donnée par Semin à l’occasion de l’exposition Hopper à Lausanne en 2010. De tous les peintres modernes consacrés, Edward Hopper, écrit Didier Semin, fut « le plus étranger à ce que son époque était en train d’inventer […], particulièrement en matière d’art ». Ce petit texte, aussi discret que juste, ne révèle Hopper qu’à l’ombre de son sentiment de non-appartenance à la modernité. Annonçant le pop art, son « réalisme sensible » devait pourtant exprimer l’une des expériences les plus profondes du XXe siècle : l’irrémédiable solitude urbaine.

  • Didier Semin
  • L'échoppe
  • Langue Français
  • Publication2012
  • Pages51
  • Format18.7 x 12.2 cm
  • ISBN9782840682431

Lancement de A Magazine #1 curated by Martin Margiela (reprint), bientôt Lancement d'Exercices de dessin 01 par Tim Colmant, bientôt Rencontre avec Ryoko Sekiguchi pour la sortie de son nouveau livre Sentir aux éditions Jean Boite, bientôt

Votre panier
Sous-total 0 EUROS

Pour connaitre les coûts et delais de livraison, procédez au checkout

Votre panier