back Catalogue
back Catalogue

Marc VanderleenenNo Clear Thoughts

35.00 EUROS

Première monographie de l’artiste belge Marc Vanderleenen.

First monograph of the Belgian artist Marc Vanderleenen.

 » Certains (artistes) se mettent immédiatement à bavarder, chanter ou même crier pour briser un silence inconfortable, tandis que d’autres continuent à répéter le silence avec un bégaiement. Ce dernier groupe d’artistes, qui, à chaque choix, semblent devoir recommencer et se rappellent sans cesse qu’il n’y avait rien (et qu’il n’y aura rien non plus), comprend certainement Marc Vanderleenen.
Lorsqu’on regarde ses peintures, ses croquis et ses maquettes, on voit toujours transparaître le début de l’œuvre et la structure délicate des choix qui en découlent, toutes les hésitations, les traits et les couches. L’œuvre est figurative, mais ce n’est pas un retour naïf à l’imitation de la nature. Son intention est peut-être de mieux comprendre l’expérience des objets et des corps, mais en même temps, elle vise à court-circuiter cette compréhension, ou plutôt, à présenter la genèse de la compréhension et à l’obscurcir dans la brume, presque littéralement dans le cas de Vanderleenens.
Tout ce que je dis s’annule, je n’aurai rien dit », écrivait Samuel Beckett dans son récit de 1946, Le Calmateur. Il s’agit d’un mouvement existentiel qui revient constamment dans l’œuvre de Beckett, par lequel la parole se démonte de manière presque rituelle : Je le vois réapparaître non seulement dans la manière de peindre de Vanderleenen, mais aussi dans ce que ses tableaux montrent au spectateur : des images figuratives qui semblent parfois refuser si obstinément de prendre une forme solide qu’on peut difficilement encore les appeler figuratives. (…)
Dans l’œuvre de Vanderleenen, il y a bien le désir de capturer le monde observé dans une image reconnaissable, mais en tenant compte du fait qu’à un moment donné, cette image n’existait pas et qu’elle a quand même été créée.(…)
Becket à nouveau, cette fois dans le roman Molly de 1951 : « Rétablir le silence est le rôle des objets ». C’est peut-être ce que fait Vanderleenen dans son œuvre : il essaie désespérément de rendre le monde observé silencieux, en présentant dans la peinture le mythe de leur silence initial – qui, tragiquement, n’est possible qu’avec une image significative. Le résultat inconfortable est une sorte de peinture dont le spectateur est, à chaque fois, tout juste incapable de se retirer, et doit sans cesse chercher le sens qui ne se laisse pas attacher ».
(Koen Sels dans : Sur l’œuvre de Marc Vanderleenen, cat. Aboutness – Marc Vanderleenen, De Garage Ruimte voor Actuele Kunst, Mechelen, 2014).
Galerie Viewer

  • Oktober Publications
  • Langue Anglais
  • Publication2021
  • Pages160
  • Format26.5 x 19.5 cm
  • ISBN9789082681987

Lancement de Censored Magazine, le 7 octobre 2021 Lancement de "Vases Communiquants" par Hélène Drenou & Actes Nord, le 21 octobre 2021 Lancement de "Mythologies" par Letizia Le Fur & Rue du Bouquet, le 28 octobre 2021

10 Rue du Tabellion à 1050 Bruxelles

Ouvert du mardi au Samedi 10h30 - 18h30

Votre panier
Sous-total 0 EUROS

Pour connaitre les coûts et delais de livraison, procédez au checkout

Votre panier