bool(true)

Daniel M. AbramsonObsolescence, an architectural history

32.00 EUROS

Au printemps 1910, des centaines d’ouvriers ont travaillé jour et nuit pour démolir le Gillender Building à New York, qui était autrefois la tour de bureaux la plus haute du monde, afin de faire place à un gratte-ciel plus haut. Le New York Times s’est interrogé sur ceux qui allaient sacrifier cette structure vieille de treize ans, “aussi impitoyablement que si c’était une vieille cabane”. Rien qu’à New York, le Gillender a rejoint le terminal original de Grand Central, l’hôtel Plaza, le Western Union Building et le Tower Building sur la liste des monuments métropolitains rasés par une seule génération.

Avec Rotor, nous essayons de promouvoir des pratiques de récupération des matériaux. Cette activité nous mène à côtoyer régulièrement des versions contemporaines et bruxelloises du même phénomène de démolition de bâtiments récents. À cet égard, le livre de l’historien Daniel M. Abramson offre de précieuses indications pour comprendre les ressorts de ces décisions lourdes de conséquences. Il montre notamment à quel point certaines pratiques émergentes du 20e siècle, en particulier en matière de fiscalité, ont progressivement transformé les immeubles en biens de consommation à amortir. Les bâtiments se sont alors  vus associés à des durées de vie théoriques. C’est aussi la course à la nouveauté et à la performance qui rend les bâtiments et justifie leur remplacement… pour le plus grand profit des démolisseurs et des investisseurs.

ROTOR
  • Daniel M. Abramson
  • Chicago
  • Langue Anglais
  • Publication2016
  • Pages208
  • Format22.86 x 15.24 cm
  • ISBN9780226313450

Lancement de A Magazine #1 curated by Martin Margiela (reprint), bientôt Lancement d'Exercices de dessin 01 par Tim Colmant, bientôt Rencontre avec Ryoko Sekiguchi pour la sortie de son nouveau livre Sentir aux éditions Jean Boite, bientôt

Votre panier
Sous-total 0 EUROS

Pour connaitre les coûts et delais de livraison, procédez au checkout

Votre panier